Témoignages

Publié le

Les Critiques littéraire

des éditeurs et

conseillers en littérature

sur le  premier roman 


    de Denis COLSENET

 

 

        L'étoile du peintre

couv06

 

 

        Le messager

BAT - Couverture - LE MESSAGER - 29aug11

 

 


        Péripéties d’un voyage sans ailes

couverture

 

- Un roman prometteur, sur le couple et l'éducation des enfants. De bonnes descriptions de l'Angleterre également. Le rythme est soutenu, et suit de près la réalité des événements, comme une chronique. On lit avec plaisir les mésaventures de Dany, et on s'attache à ce personnage qui nous ressemble.

- Ce récit, proche d'une chronique sociale. Vous réunissez des thèmes toujours d'actualités ( la séparation dans un couple, l'éducation des enfants), et mettez en lumière les répercutions d'un conflit entre adultes sur les enfants.

- Une plume agréable, vous réussissez à tenir votre lecteur du début à la fin. Votre style d'écriture correspond à ce genre.


 

sur deuxième roman     

Ailes sans Lui... 

 

COUVERTURE Ailes sans Lui...BAT


Catherine Bogaert, conseiller littéraire : Le deuxième roman, Ailes sans lui, de Denis Colsenet, est basé sur l’unité de temps : il est divisé en quatre journées qui lui donnent sa forme littéraire. L’originalité de l’écriture tient au souci du détail de la narratrice, Carine, qui relate minutieusement et scrupuleusement chacun de ses gestes. Le ton haletant, les passages oniriques et fantastiques soutiennent l’attention du lecteur de ce roman qu’on pourrait intituler Quatre jours de la vie d’une femme...
 

Editeur Littéraire :
" Ailes sans Lui..." est un récit sentimental, fait de multiples rebondissements et d'actes manqués, assez fidèle au style d'Auteurs préférés des Français. Nous nous attachons facilement aux protagonistes au portrait très réaliste. Le style d'écriture, le rythme du texte, bien cadencé, conviennent à ce genre.

 

Caroline R : Un deuxième roman qui décrit avec exactitude la vie d’une femme amoureuse. Un exercice périlleux, Denis Colsenet réussit à nous surprendre agréablement une nouvelle fois. Une histoire à bout de souffle qui nous tient jusqu’à son terme. A découvrir.


 


Commenter cet article